Actualité Politique

Bénin : Boni Yayi entre dépression et traumatisme

Bénin : Boni Yayi entre dépression et traumatisme

Alors qu’on croyait qu’après le message du Chef de l’Etat du lundi dernier, les mesures restrictives prises par le gouvernement à l’encontre de l’ancien Président de la République seraient allégées. Illusion ! Les choses se compliquent davantage pour Boni Yayi. Le Prédécesseur de Patrice Talon à la tête du Bénin continue de vivre un calvaire exceptionnel avec pour principal  mesure ‘’assignation en résidence surveillée’’ Dans la journée de ce mercredi 22 mai 2019, toutes les voies principales traversant Cadjèhoun, le quartier résidentiel de Boni Yayi sont à nouveau bloquées.

 Par Dieudonné AWELE

Assignée en résidence surveillé depuis trois semaines, Boni Yayi voit ses conditions de vie de plus en plus compliquées. Il ne peut ni sortir – ni recevoir des visites. Des fuites font savoir que même son médecin est incapable de lui rendre visite. Alors que sa santé  aurait pris un coup depuis un bon moment. On informe que son état de santé s’est considérablement dégradé ces derniers jours. Bloqué dans ses quatre murs depuis les événements des 1er et 2 mai 2019, l’ancien locataire de la Marina est, rapporte t-on, plongé dans une dépression physique très avancée. L’homme qui ne s’attendait pas à la ‘’privation exceptionnelle’’ de sa liberté connait une variation subite et non voulue dans son mode de vie et de fonctionnement. Même s’il continue d’avoir confiance en lui-même en se consacrant  à la prière et à la méditation des Saintes Ecritures (La Bible), ses proches soufflent que ce qu’il traverse depuis trois semaines l’a, à un détail près, démoralisé.

A Lire aussi:  http://nouvelledafrique.info/?p=4270

« Le pire est qu’il est interdit de visite » affirme un parent à lui. Il y a quelques jours, c’est Marcel dé-Souza, le grand-frère à sa femme qui tire la sonnette d’alarme. Ce dernier a été  bloqué à l’entrée de la rue principale qui mène à la résidence de Boni Yayi. Les forces de sécurité l’ont empêché de se rendre dans le domicile. Un peu avant, c’est son avocat qui a subit le même revers. Des  habitants du périmètre dans lequel se trouve l’habitation de Boni Yayi témoignent du durcissement des conditions de vie et/ou de détention à domicile de l’ex locataire de la Présidence de la République. Certains supposent qu’il doit être traumatisé par ce calvaire qu’il endure actuellement. Ceux qui partagent sa souffrance se demandent s’il arrive même à manger et craignent également de la pénurie de ses vivres.

A lire aussi: http://nouvelledafrique.info/?p=4334

Contrairement à ces inquiétudes, le gouvernement de son côté fait remarquer que Boni Yayi est libre de ses mouvements et qu’aucune mesure restrictive n’est prise contre lui. Seulement que les faits et le constat sur les lieux de résidence de l’homme affichent le contraire.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *