International

Egypte : nouvelle commission d’enquête sur l’affaire Regeni

Egypte : nouvelle commission d’enquête sur l’affaire Regeni

Le procureur général du Caire a annoncé mercredi la formation d’une nouvelle commission d’enquête sur la mort en 2016 de l‘étudiant italien Giulio Regeni, au lendemain de la visite en Egypte du Premier ministre italien.

La nouvelle commission sera chargée “d‘établir la vérité (…) en toute neutralité et indépendance” sur l’affaire Regeni, a indiqué le procureur, Hamada Sawy, dans un communiqué.

Giulio Regeni, alors âgé de 28 ans, avait disparu au Caire le 25 janvier 2016. Son corps a par la suite été retrouvé atrocement mutilé et torturé dans la banlieue du Caire quelques jours plus tard.

Les résultats d’une autopsie effectuée à Rome, lors du rapatriement du corps du l‘étudiant chercheur, ont dévoilé de nombreuses fractures (y compris de la boîte crânienne), indiquant qu’il serait mort sous la torture.

Néanmoins, l’Egypte nie l’implication de ses forces de sécurité dans le décès de Regeni. L‘étudiant enquêtait sur les syndicats égyptiens, un sujet très sensible en Egypte.

Au début de l’affaire, les autorités égyptiennes avaient annoncé sa mort dans un accident de la route avant de se rétracter et d’accuser un groupe de criminels que la police a éliminés par la suite.

L’annonce du parquet du Caire mercredi intervient au lendemain d’une visite du Premier ministre italien, Giuseppe Conte, au Caire.

Parallèlement à la visite, une commission d’enquête égyptienne et une italienne se sont réunies pour travailler sur l’affaire Regeni.

M. Conte a rencontré mardi le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui, à cette occasion, a réaffirmé dans un communiqué que l’Egypte “soutient la coopération entre les autorités compétentes égyptiennes et italiennes dans leur enquête sur les circonstances de l’affaire Regeni”.

Cette affaire empoisonne les relations entre Le Caire et Rome, l’Italie accusant régulièrement les autorités égyptiennes de ne pas coopérer.

En avril 2016, l’Italie a rappelé son ambassadeur d’Egypte, n’en renvoyant un nouveau que près d’un an plus tard.

AFP

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *