Politique

 Union progressiste à Sèmè-Podji : Mathias Gbèdan confortablement assis à l’ombre du baobab

 Union progressiste à Sèmè-Podji : Mathias Gbèdan confortablement assis à l’ombre du baobab

(Il n’a peur d’aucune intrigue politicienne)

Depuis que l’ancien maire de Sèmè-Podji, Mathias Gbèdan, a officialisė son adhėsion à l’Union progressiste (Up), tous ses adversaires tremblent et ne cessent de faire des commentaires dėsobligeants, comme s’ils allaient le rejeter, s’il ėtait de leur côtė. L’argument facile qu’ils utilisent est de demander aux anciens d’aller au repos. Pure aberration qui dėnote de l’inculture des auteurs de ces grognes. Dans quel parti politique au Bėnin, il n’y a pas d’anciens? Un homme politique vivant peut-il quitter le jeu politique? Gbèdan n’a-t-il plus le droit d’opiner sur le dėveloppement de son pays et de la commune de Sèmè-Podji? Voilà autant de questions qui devraient faire rėflėchir ceux-là qui crient sur les toits.

    Mais, toutes ces intrigues politiciennes n’ėbranlent en rien la dėtermination de l’homme à aller plus loin dans son soutien au Chef de l’Etat, à l’Honorable Hyppolite Hazoumè et à l’Up. ” Je suis revenu en politique à cause des jeunes…”, a-t-il dėclarė aux populations d’Ekpè, jeudi dernier. Effectivement, Mathias Gbèdan a acceptė de revenir en politique suite aux nombreuses sollicitations des populations d’Ekpè et environs qui lui ont demandė de venir changer les choses à Sèmè-Podji. D’ailleurs, sur le terrain, les donnėes ont ėvoluė en faveur de l’Up. Il est pratiquement la locomotive du parti aux ėlections communales dans l’arrondissement d’Ekpè. Comme quoi, le bruit de la mer n’empêche pas le poisson de dormir.

Par Jules Yaovi Maoussi

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *