Afrique

Le coronavirus, punition divine contre l’Occident pour une ministre zimbabwéenne ? Interprétation trompeuse des médias occidentaux

Le coronavirus, punition divine contre l’Occident pour une ministre zimbabwéenne ? Interprétation trompeuse des médias occidentaux

Alors que l’épidémie du Covid-19 fait ravage dans le monde et engendre un climat de panique et de fébrilité dans presque tous les pays du monde, Oppah Muchinguri, ministre zimbabwéenne de la Défense et des Armées, a qualifié la maladie de « punition divine » qui frappe l’Union européenne et les Etats-Unis pour avoir sanctionnée son pays. Des propos assez surprenants qui ont créé une grosse polémique, mais qui doivent être revus à l’aune de la culture zimbabwéenne.

Le week-end dernier, lors d’un rassemblement au nord du Zimbabwe, Oppah Muchinguri s’est exprimée sur le coronavirus. « Le coronavirus est l’oeuvre de Dieu qui punit les pays qui nous ont imposé des sanctions », a-t-elle déclaré. En effet, cela fait pratiquement deux décennies que l’Amérique a imposé et maintenu des sanctions contre plusieurs dizaines d’organismes et de personnalité du pays. Officiellement, ces nombreuses sanctions sont motivées par le bâillonnement dont est victime l’opposition dans le pays depuis l’air Mugabe et dont les méthodes n’ont pas évoluée avec le changement de pouvoir, raison pour laquelle les États-Unis ont procédé récemment à une prolongation des sanctions.

Oppah Muchinguri a déclaré se réjouir du confinement de la population observé dans plusieurs pays européens pour limiter les risques de contamination du virus. « Leur économie souffre comme ils ont fait souffrir la nôtre », a-t-elle déclaré avant d’ajouter que les Occidentaux devaient subir le coronavirus afin de comprendre la douleur que les sanctions ont infligé au peuple du Zimbabwe.

afrik.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *